Le Plan de Relance et ses aides exceptionnelles pour l’embauche de jeunes

Home/Social/Le Plan de Relance et ses aides exceptionnelles pour l’embauche de jeunes

Aides exceptionnelles pour l'embauche des jeunes

Dans cet article, nous allons nous intéresser aux aides exceptionnelles mises en place pour favoriser l’embauche des jeunes de moins de 26 ans. (Décret n°2020-982 du 5 août 2020).

Un public que l'on sait particulièrement touché par la récession économique.

1 jeune 1 solution

Le Plan de Relance

Le Plan de Relance est sur toutes les lèvres en cette rentrée singulière. En effet, pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19 qui a fortement fragilisé l’économie française, le Gouvernement a décidé d’octroyer des mesures exceptionnelles pour un budget total de 100 milliards d’euros. Celles-ci s’adressent à la fois aux professionnels, aux particuliers et aux collectivités.

Le sujet qui nous intéresse ici concerne l'une des mesures prises en faveur de l'emploi des jeunes “1 jeune, 1 solution" : l'aide exceptionnelle à l'embauche des jeunes.

Pourquoi une telle mesure ?

Chaque année, une fois leur diplôme en poche, ce sont près de 700 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail. Ces nouveaux diplômés viennent alors grossir le rang des autres jeunes actifs qui sont toujours à la recherche d’un emploi stable.
Et cette année, le gouvernement s’est fixé cet objectif : 1 jeune, 1 solution.
L’aide exceptionnelle pour l’embauche des jeunes de moins de 26 ans est dédiée aux jeunes qui cherchent un contrat en CDI, CDI intérimaire ou CDD de plus de 3 mois.

Cette mesure a un double objectif :

  1. Faciliter l’embauche des jeunes en leur offrant une plus-value immédiate
  2. Stimuler l’activité des entreprises qui pourraient être frileuses pour embaucher en cette période

En réduisant le coût du travail, cette aide directement versée à l’employeur qui embauche un jeune a de quoi séduire.

Aide à l'embauche des jeunes

Le montant de l'aide

Elle est de 4 000 Euros maximum sur un an pour un salarié à temps plein.

Pour un temps partiel, elle est calculée au prorata en fonction de la durée du temps de travail réellement effectué.

A quelles structures s’adresse l’aide exceptionnelle pour l’embauche des jeunes ?

Cette aide est destinée à toutes les entreprises du secteur public et du secteur privé, et de toute taille. Qu’elles se situent sur le territoire national français ou en Outre-Mer.
Elle est également accessible aux associations qui embauchent un jeune salarié.

Attention : les particuliers employeurs ne sont pas concernés par cette aide exceptionnelle.

Dans quelles conditions ?

Pour que l’employeur bénéficie de cette aide qui compense les charges engagées pour le paiement du salaire et des cotisations sociales du jeune salarié, il existe quelques conditions :

    1. Recruter un jeune de moins de 26 ans au moment de la signature du contrat de travail
    2. Pour une embauche conclue entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021
    3. Conclure un CDI, un CDI intérimaire ou un CDD d’au moins 3 mois
    4. Dont la rémunération est inférieure ou égale à 2 fois le montant du SMIC en vigueur au 1er janvier.
      Par exemple en 2020, la rémunération brute mensuelle maximale ouvrant droit à l’aide est de 3 078,84 € pour un temps plein. Et elle est de 1 539,42 € pour un mi-temps.
    5. Ne pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste en question, depuis le 1er janvier 2020.

Pour résumer, cette aide vise à favoriser l’embauche des jeunes, sur des contrats de longue durée sur des nouveaux postes dans un délai court de 6 mois.

Cette aide est destinée aux nouvelles embauches. C’est-à-dire que le renouvellement d'un contrat débuté avant le 1er août 2020 n'ouvrira aucun droit à cette aide.

“L’aide étant versée tous les trimestres, cela devrait inciter les entreprises qui recrutent un jeune en CDD à le pérenniser en CDI pour toucher sur un an les 4.000 €. (…) Avec cette mesure, nous attendons 450.000 contrats signés entre le 1er août et le 31 janvier."

Conseiller de la nouvelle ministre du Travail et de l'emploi, Elisabeth Borne

Comment bénéficier de cette aide financière pour l’embauche des jeunes ?

Dans un délai de 4 mois à compter de l'embauche de votre salarié, une demande doit être effectuée à l'ASP via la plateforme de téléservice SYLAé conçue spécialement à cet effet.
L’aide sera alors versée directement à l’employeur tous les 3 mois pendant un an maximum.

Les pièces à fournir de manière dématérialisée sont les suivantes :

  • Une copie du contrat de travail
  • Copie de la pièce d'identité du représentant légal ou de l’employeur
  • Un justificatif de la pièce d’identité du jeune salarié.
aide covid embauche jeunes

Une fois ces éléments fournis, et chaque trimestre, l'employeur devra fournir une attestation de présence afin de valider le versement de l'aide. Si le salarié est mis en activité partielle ou en activité partielle de longue durée, l'aide ne sera pas touchée pour les périodes concernées.

Cette aide est non-cumulable avec une autre aide de l'état qui serait liée à l'insertion, l'accès ou le retour à l'emploi. En revanche, la réduction générale des cotisations patronales (anciennement nommée réduction Fillon), les aides de collectivités locales ou de Pôle Emploi sont cumulables.

Un numéro gratuit pour assister les employeurs a été mis en service : 0.809.549.549, n’hésitez pas à l’utiliser. Le cabinet CAPEGI, en tant qu’expert social pourra également vous accompagner et simuler le coût d’une embauche notamment.

Pour aller plus loin :

aide travailleur handicapSur le même modèle, une aide à la mobilisation des employeurs pour l’embauche des travailleurs handicapés a été déployée. Elle s’établit dans les mêmes conditions pour une embauche d’un salarié reconnu travailleur handicapé entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021.

CAPEGI, cabinet comptable à Salon de Provence. Pour la réalisation de vos missions comptables, fiscales et sociales, le conseil et l’expertise en plus.

Coordonnées
Bureau :

374 rte Jean Moulin
13300 Salon-de-Pce

Du lun. au ven.
9h à 12h - 14h à 18h